Santé

Troubles du développement du cerveau fœtal

Troubles du développement du cerveau fœtal


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le cerveau d'un bébé contient plusieurs millions de cellules nerveuses hautement organisées.

Hemera Technologies / AbleStock.com / Getty Images

Pendant la grossesse, chacun des systèmes d'organes fœtaux subit des modifications complexes du développement. Ces systèmes sont fonctionnels à la naissance et capables de gérer et de supporter le corps du nouveau-né, même s'ils continuent à se développer. Le développement du cerveau implique la formation de millions de cellules nerveuses. Son développement est particulièrement complexe, commence pendant la vie fœtale et se poursuit plusieurs années après la naissance. Lorsqu'une partie du développement du cerveau est anormale, cela peut entraîner des problèmes potentiellement graves.

Le développement du cerveau

Le cerveau se développe à partir d'une partie d'une zone épaissie de tissu appelée plaque neurale, apparaissant au cours de la troisième semaine de la grossesse. Il s'étend de la région de la tête au dos du fœtus. Ce tissu finit par se transformer en un tube appelé tube neural. Dans la région de la tête, le tube grossit rapidement et se plie partiellement sur lui-même, formant des régions distinctes.

La partie avant se développe dans les deux moitiés du cerveau appelées les hémisphères cérébraux, avec de nombreuses rainures et des circonvolutions surélevées à la surface. La partie médiane du tube neural donne naissance à des zones cérébrales impliquées dans la vision, le sommeil et d'autres fonctions du corps. La dernière partie, appelée cerveau postérieur, devient le cervelet, qui aide à contrôler les mouvements, ainsi que les zones du cerveau importantes pour la respiration et d'autres fonctions de base.

Une série de cavités appelées ventricules remplies de liquide céphalo-rachidien se développe à partir du canal central du tube neural. Si une erreur survient pendant le développement du cerveau, plusieurs anomalies ou troubles peuvent en résulter.

Troubles graves

Les problèmes qui surviennent pendant le développement cérébral du fœtus sont parfois majeurs et entraînent de graves malformations cérébrales pouvant compromettre la survie. Par exemple, entre 1 000 et 2 000 bébés naissent chaque année aux États-Unis dans un état appelé anencéphalie, dans lequel le tube neural se forme de manière incorrecte et où de grandes parties du cerveau ne se développent pas. Les foetus qui survivent avec cette maladie naissent sans hémisphères cérébraux, qui régissent la pensée et la coordination des mouvements. Ces bébés ne vivent généralement pas après la petite enfance.

L'holoprosencéphalie est une autre affection grave, dans laquelle la partie antérieure du cerveau ne se divise pas en deux hémisphères, ce qui peut également entraîner un développement anormal du visage. Cette condition peut être grave, entraînant parfois la mort avant ou peu après la naissance. Parfois, un nourrisson présentant une forme bénigne de ce trouble peut avoir des structures faciales anormales mais des problèmes mineurs ou aucun problème de fonctionnement cérébral.

D'autres problèmes

Un développement cérébral anormal peut causer de graves problèmes, mais dans certains cas, les symptômes sont moins graves et peuvent être traités avec un traitement approprié. Par exemple, un trouble interférant avec le développement des ventricules remplis de liquide dans le cerveau du fœtus peut entraîner une affection appelée hydrocéphalie congénitale. Avec ce trouble, un excès de liquide céphalo-rachidien dans les ventricules exerce une pression sur le cerveau du fœtus, pouvant potentiellement entraver le développement des tissus. Dans certains cas, l'hydrocéphalie peut être traitée chirurgicalement après la naissance, souvent avec de bons résultats.

Dans des conditions plus rares, le tissu cérébral appelé corps calleux - qui aide les deux hémisphères cérébraux à communiquer - ne se forme pas ou ne se développe que partiellement. Cette affection, appelée agénésie du corps calleux, peut avoir une cause génétique ou peut-être être liée à l'exposition du fœtus à des toxines contenues dans le sang de la mère. Les symptômes de cette maladie varient considérablement et peuvent inclure des problèmes cognitifs modérés, des convulsions, des anomalies de la vue ou de l'audition ou un développement musculaire retardé.

Recherche

De nombreuses recherches ont été consacrées à l'identification des causes d'un développement cérébral anormal du fœtus. Par exemple, l'exposition fœtale à l'alcool du sang de la mère peut nuire au développement du cerveau. Selon le niveau d'exposition à l'alcool et le moment choisi pendant la grossesse, il peut produire un groupe varié de problèmes neurologiques appelés troubles du spectre de l'alcoolisation fœtale. Les anomalies et les symptômes vont de mineurs à graves.

Une faible consommation de folate de vitamine B pendant la grossesse peut également causer des anomalies cérébrales chez le fœtus, notamment des problèmes de développement précoce du tube neural. Le folate est essentiel à la production de nouvelles cellules nerveuses chez le fœtus. Parmi les autres causes d'erreurs dans le développement cérébral du fœtus, on peut citer des troubles hormonaux mal gérés chez la mère, tels que l'hypothyroïdie ou sa consommation de certains médicaments pouvant nuire au développement du cerveau.

Des anomalies dans les gènes contrôlant le mouvement des cellules nerveuses fœtales pourraient expliquer certains troubles. Une revue publiée en octobre 2012 dans "Birth Defects Research" résume des études de laboratoire et des études cliniques qui ont identifié plusieurs gènes pouvant être responsables d'anencéphalie et d'autres troubles lorsque leur fonction est anormale.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant un aspect du développement du fœtus, parlez-en à votre médecin.

Ressources (1)



Commentaires:

  1. Vigar

    Je connais encore une décision

  2. Brecken

    Pour ma part, tu n'as pas raison. Je suggère d'en discuter. Écrivez-moi en MP, nous communiquerons.

  3. Malagigi

    Je m'excuse, je ne peux rien aider. Mais il est assuré que vous trouverez la bonne décision. Ne désespérez pas.

  4. Tymothy

    le moment divertissant

  5. Keanu

    À mon avis, cela a déjà été discuté.

  6. Matlalihuitl

    Merci pour l'information, maintenant je ne ferai pas une telle erreur.



Écrire un message